Olivier Cadic, sénateur UDI des Français établis hors de France, a élaboré 38 propositions dans le cadre de son rapport sur le cycle de vie de l’entreprise. 

Lire la synthèse du rapport

Le rapport se concentre sur les trois temps clés du cycle de vie de l’entreprise :
• la création, qui met à l’épreuve la résilience de l’entrepreneur face à la complexité de notre système administratif, social et fiscal laquelle nourrit un « écosystème de la complexité » duquel les entreprises sont très dépendantes ;
• la croissance, et les difficultés de l’entrepreneur pour trouver des fonds propres à même de financer son développement, y compris à l’export ;
• le rebond, avec la nécessité de permettre à l’entrepreneur de fermer une entreprise aussi simplement et rapidement que possible, dès lors qu’elle est saine mais qu’il estime que son business model n’a pas d’avenir, et la perspective d’une évolution du droit français des entreprises en difficultés qui pratique aujourd’hui un certain « acharnement thérapeutique ».