Combattre concrètement le terrorisme

167. Redonner la priorité au renseignement humain plutôt qu’au renseignement quantitatif technologique

168. Améliorer la coordination et la circulation des informations entre les services de renseignements civils, militaires et pénitentiaires, tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle européenne, unifier les services de police qui y sont consacrés.

Recruter davantage de magistrats spécialisés

169. Recruter davantage de magistrats spécialisés dans le domaine du terrorisme et de la criminalité organisée pour traiter les nombreux dossiers en attente.

170. Criminaliser le trafic d’armes de première catégorie, qui n’est aujourd’hui qu’un délit, et réévaluer le barème de condamnation pour fait d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste (actuellement plafonné à 10 ans).