Communiqué de Valérie Létard
Lille, le 7 juillet 2017

Valérie Létard, Sénatrice du Nord, 1ère Vice-présidente chargée des solidarités avec les territoires, du contrat de Plan Etat-Région, des fonds structurels européens et de l’aménagement du territoire à la Région Hauts de France :

« Je suis atterrée par la réponse qu’a apportée Mme Élisabeth Borne, Ministre chargée des transports, à la question de mon collègue Jean-François Rapin au Sénat qui souhaitait obtenir la réassurance de l’engagement financier de l’Etat sur le Canal Seine Nord Europe aux côtés des collectivités territoriales, parties prenantes avec lui d’un protocole financier déjà signé.

L’annonce d’une « pause » et du renvoi du projet à des prochaines « Assises de la mobilité », comme si ce projet était encore à préfigurer, constitue une annonce catastrophique, contraire à l’engagement pris par le Président de la République sur l’irréversibilité du Canal Seine Nord Europe en Avril dernier. Le Canal Seine Nord est le seul grand projet structurant d’aménagement du territoire indispensable à l’avenir économique et à la compétitivité de tout le Nord de la France. Il ne peut pas être une variable d’ajustement budgétaire, dans une approche à court terme et sans vision.

Chaque année supplémentaire d’attente et de tergiversation nous fait perdre une tranche de son financement européen. Elle fragilise l’équilibre financier du projet et le met définitivement en péril. C’est inacceptable pour notre région, mais pour la place de la France en Europe.

Je ne peux croire que ce nouveau Gouvernement fasse le choix de supprimer les conditions nécessaires à la réalisation d’un tel projet qui s’inscrit pleinement dans la transition écologique, le développement durable et le report modal. Le signal envoyé aujourd’hui par la déclaration de Mme Borne est clairement inquiétant sur la volonté du Gouvernement d’investir pour la croissance et l’emploi dans notre pays. »