Maurice Lefèvre (DVD), à la tête de la commune depuis 2004, ne se représentera pas aux prochaines élections municipales. Il soutient son adjoint (UDI) chargé de la cohésion sociale et de la vie associative.

Lire l'article sur Le Parisien

Il vise la mairie de Garges-lès-Gonesse. Sa candidature a été officiellement annoncée lors de la cérémonie des vœux, par le maire (DVD) Maurice Lefèvre. Lui, qui était à la tête de la commune depuis 2004 ne se représentera pas. C’est Benoît Jimenez, actuel adjoint (UDI) chargé de la cohésion sociale et de la vie associative, également conseiller régional, qui se présente, soutenu par Maurice Lefèvre et Marie-Claude Lalliaud, première adjointe déléguée aux finances.

Dans un café du centre commercial de l’hôtel de ville, Benoît Jimenez, 29 ans, revient sur son parcours politique et ses ambitions pour cette commune de 42 000 habitants. Ville qu’il connaît bien pour « y avoir grandi ». « J’ai fait toute ma scolarité dans les écoles publiques de Garges, la maternelle et l’élémentaire à Jacques-Prévert, le collège à Pablo-Picasso et le lycée à Simone-de-Beauvoir », détaille-t-il.

Son engagement politique vient de sa vie associative. Un temps militant, éducateur puis président du club de foot de Garges, « je me demandais pourquoi, quand on avait des projets qui avaient besoin de soutien par des élus, on n’était pas suivi. » Il passe de l’autre côté pour « faire émerger les projets du terrain », assure celui qui a adhéré à l’UDI en 2012.

Faire de Garges « une ville où on s’épanouit »

Ses ambitions pour Garges ? « Améliorer le cadre de vie par une politique d’investissement », indique Benoît Jimenez, faisant référence à la rénovation urbaine prévue à la Dame-Blanche Nord. Un projet très attendu et qui a pris du retard. « Nous sommes prêts à signer la convention… D’ailleurs avec le bailleur I3F, nous avons entamé des chantiers visibles. »

Et, il y a cette volonté de faire de Garges « une ville où on s’épanouit, ou il y a des opportunités ». Concrètement ? « Cela passe par l’apport de structures aux habitants, par la culture et la création, mais aussi par le sport, par exemple avec l’aide de la bourse à la pratique sportive… », répond l’élu, qui prévoit pendant les mois à venir d’aller à la rencontre de la population. « Je veux être dans une démarche de concertation, être à l’écoute, j’aime bien ressentir les choses. » Pour le moment, aucune autre candidature n’a été officiellement annoncée dans la commune.