Paris, le 8 octobre 2018

Communiqué de presse de Jean-Philippe Dugoin-Clément,

Secrétaire national UDI en charge de l’écologie 

 

« Rapport du GIEC : Toute marque de faiblesse de nos dirigeants serait criminelle au regard de l’humanité »

Les conclusions du rapport du GIEC présentées ce matin rappellent une fois encore l’urgence de la situation et la nécessité de prendre des mesures concrètes à la hauteur des enjeux.

Le sursaut sera forcément planétaire ou ne sera pas ! Il en va de la responsabilité individuelle et collective de tous les Etats.

En juin 2017, suite à la décision des Etats-Unis de sortir de l’Accord de Paris sur le climat, notre Président, Emmanuel Macron, lançait le désormais célèbre « make our planet great again », positionnant ainsi la France comme leader de la cause environnementale à l’échelle internationale.

Hélas, un peu plus d’un an après,  on est encore loin du compte : démission fracassante de Nicolas Hulot, recul sur la question de l’interdiction du glyphosate, faiblesse des budgets alloués à l’environnement …

A très brève échéance, je souhaite que le prochain remaniement soit l’occasion pour le Président de la République de donner des gages d’une réelle prise de conscience. Comme ne cesse de le répéter la communauté scientifique internationale, l’urgence climatique doit être LA priorité.

Toute marque de faiblesse de la part de nos dirigeants serait purement et simplement criminelle au regard et pour l’avenir de l’humanité.