Communiqué de Claude Kern
Paris, le 19 octobre 2016

Claude Kern, sénateur du Bas-Rhin, est intervenu dans le cadre de la présentation des conclusions de la mission d’information sur l’orientation scolaire. Face à notre incapacité à assurer une insertion suffisante des diplômés des formations professionnelles, à l’échec massif à l’université pour les bacheliers généraux et encore plus pour les bacheliers techniques et professionnels, comment améliorer nos dispositifs d’orientation ? C’est en ce sens que la mission d’information a travaillé pour aboutir à douze recommandations visant à insuffler une ambition à l’orientation scolaire, celle d’une orientation réussie pour tous les élèves.

Pour le sénateur, « outre l’indignité du rang occupé par la France dans le classement PISA, l’idée-même que notre système entretient et crée des décrocheurs est insupportable ».

Claude Kern est plus particulièrement revenu sur l’enseignement professionnel et l’apprentissage regrettant que les filières technologiques et professionnelles fassent l’objet d’une dévalorisation, « pour ne pas dire d’un dédain…- généralisée ». « La réalité, c’est que l’apprentissage, c’est la voie de la réussite ! » a-t-il affirmé.

Claude Kern a fait référence au système de formation professionnelle allemand : « la formation professionnelle initiale y est organisée principalement sous forme d’apprentissage, appelé « système dual » et se déroule sur deux lieux de formation : l’entreprise et l’école professionnelle. Ce système a fait ses preuves en termes de qualification et d’insertion des jeunes ».  

« Par ailleurs, pour avoir moi-même exercé, parallèlement, dans un lycée technique et en entreprise, je sais que les acteurs économiques sont désireux de prendre une vraie place dans les dispositifs d’orientation et de développement des formations professionnelles » a-t-il ajouté.

Pour Claude Kern, la mobilité internationale dans le cadre d’un apprentissage est une formidable expérience pour le jeune et pour l’entreprise. Il a ainsi salué l’initiative du Député européen UDI Jean Arthuis en faveur d’un Erasmus des apprentis : « grâce à sa mobilisation auprès de la Commission européenne et au sein du Parlement européen, 145 apprentis européens dont 75 Français, préparent en ce moment leur départ pour 1 an à l’étranger, alors qu’ils ne pouvaient jusqu’à présent prétendre qu’à de courts séjours ».

Pour Claude Kern, il est urgent d’ouvrir davantage notre école à l’entreprise : « nous devons créer des pôles d’excellence, qui regrouperaient des filières entières dans des lycées technologiques ou professionnels, jusqu’au BTS, voire jusqu’au niveau bac+3. Créons de vrais lycées des métiers ! »

« Avec les travaux menés pendant plus d’un an dans le cadre de la mission, nous proposons les fondements d’une politique d’orientation ambitieuse pour nos élèves. Je souhaite, Madame la Ministre, que ce rapport devienne votre livre de chevet et que nous puissions partager demain à la fois une ambition pour nos enfants et les solutions pour y parvenir » a conclu le sénateur.