Texte de Maurice Leroy

Je suis interrogé ce matin dans la Nouvelle République à propos de la réforme des institutions souhaitée par le Président de la République. Parmi les points phares en débat dans ce projet de révision constitutionnelle : la baisse du nombre de parlementaires et l’introduction d’une dose de proportionnelle lors des élections législatives.

Comme porte-parole national de l’UDI, je rappelle que le centre sera particulièrement vigilant à ce que cette révision apporte de vraies avancées démocratiques. Ainsi, si l’UDI est favorable à la baisse du nombre de parlementaires, attention à ce que cette diminution ne pèse pas sur la représentativité de nos territoires ruraux !


De même, il semble essentiel que l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives soit significative pour que les partis élus par les Français soient représentés plus justement à l’Assemblée nationale, et que notre démocratie s’en trouve renforcée.

Force déterminante pour constituer une majorité, l’UDI pèsera de tout son poids dans les débats. Non ! Rien ne se fera sans l’UDI !