Une justice désengorgée et dotée de davantage de moyens

128. Augmenter de 15% par an le  budget de la Justice sur 5 ans

129. Faire de la lutte contre la fraude fiscale et sociale une priorité de la nouvelle législature.

130. Simplifier le code de procédure pénale.

Favoriser le recours aux peines de substitution

131. Favoriser le recours aux peines de substitution. Développer la pratique des amendes sans processus judiciaire, pour les flagrants délits de faible envergure.

132. Transférer une part des délits du quotidien aux tribunaux de police.

133. Grâce à une hausse des droits d’enregistrement des actes juridiques, combinée avec une taxation supplémentaire des contrats de protection juridique, augmenter le budget de l’aide juridictionnelle destinée aux plus démunis.

134. Réformer l’organisation de la justice  des mineurs pour que le récidiviste soit pris en charge en priorité par rapport au primo-délinquant. Considérer un récidiviste de plus de 16 ans comme un majeur.

135. Créer un secrétariat d’Etat à la condition pénitentiaire

136. Créer 20 000 places de prison supplémentaires et procéder à l’embauche de 8 000 surveillants

137. Relancer les centres pénitentiaires spécialisés pour atteindre 30% des détenus dans les 15 prochaines années.

138. Instaurer perpétuité et indignité  nationale pour les personnes coupables d’actes terroristes envers la Nation et de crime contre l’humanité