Non, l'Europe ne peut pas abandonner nos alliés Kurdes

 

 


Interdiction des objets plastiques à usage unique : pas question de reculer !

Communiqué de Jean-Philippe Dugoin-Clément, Secrétaire national de l’UDI à l’écologie
Paris, le 31 janvier 2019

Une fois encore la préservation de la biodiversité et les avancées en matière environnementale sont menacées. En effet, dans le cadre de l’examen du projet de loi Pacte, le gouvernement s’apprête à soutenir l’amendement d’un sénateur LREM ayant pour effet de réduire la liste des objets plastiques interdits à compter du 1er janvier 2020*.

L’urgence environnementale ne semble décidemment pas être au cœur des priorités de ce gouvernement. Après de multiples reculs qui ont entrainé le départ du gouvernement de Nicolas Hulot, c’est aujourd’hui  l’interdiction des objets plastiques à usages uniques qui est battue en brèche alors même qu’ils représentent 70% des déchets marins.

Il est désolant de constater que le Gouvernement, lui-même, invoque la conformité à la réglementation européenne** pour limiter les conséquences d’un tel revirement, si cet amendement devait être soutenu. 

L’Europe ne doit pas servir d’alibi pour justifier de telles reculades !

D’ailleurs, rien n’empêche la France d’aller plus loin que les prescriptions de l’Europe. Au contraire, la France doit se positionner comme le leader sur ces enjeux vitaux. 


*Liste des objets interdits à compter du 1er janvier 2020 : gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steack, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boisson en matière plastique…

**Entrée en vigueur en 2021 d’une directive européenne sur l’interdiction des produits plastiques à usage unique.